الرئيسية جزائر مجتمع مغاربي شرق أوسط افريقي دولي الاقتصاد تكنولوجيا معلوماتية علوم صحة ثقافة رياضة فرنسية
La crise s’aggrave au FLNAlgerian Reporters:La crise s’aggrave au FLN

La crise s’aggrave au FLN

La

Les événements s’accélèrent au FLN dans le sillage du mouvement populaire. Selon nos informations, une réunion de Mouhafadth du parti est prévue ce samedi 16 mars. Au lendemain des manifestations, les représentants de base du FLN devraient dénoncer la direction actuelle et apporter leur soutien au mouvement populaire. Une première qui devrait aggraver la crise au sein du parti du président.

Depuis maintenant quelques semaines, la base du parti FLN est en ébullition. Elle ne digère pas la dissolution du comité centrale et des autres structures du parti, décidée par Moad Bouchareb dès sa prise de fonction en tant que coordinateur.

Cette semaine, des émissaires du chef du FLN envoyés pour tenter de préparer le Congrès prévu en avril ont été chahutés par la base. Hachemi Djiar a été empêché de tenir une réunion à Khenchela où la base du FLN est clairement engagée avec le mouvement de contestation. Ali Merabet a été mal accueilli à Arzew. Selon des sources, la base du parti est hostile aux annonces faites cette semaine par le président Bouteflika, notamment le prolongement du 4e mandat.

Dans ce contexte, Tayeb Louh, ministre de la Justice dans le gouvernement sortant, tente de tirer profit de la situation. Selon nos sources, il encourage des membres du FLN à introduire une demande auprès de la Justice pour exiger une réunion du Comité central.

Une réunion qui abouterait, selon ses calculs, à la destitution de Moad Bouchareb. Tayeb Louh, qui a de faibles chances d’être reconduit dans le nouveau gouvernement, espère hériter du poste de secrétaire général du FLN. Dans cette manœuvre, Louh bénéficie de l’appui du clan présidentiel. Mais que dira la base du FLN ?

Lire depuis la source

الاشتراك في الخدمة البريدية اليومية

اخر الاخبار في بريدك الالكتروني كل يوم

إقرأ أيضا