الرئيسية جزائر مجتمع مغاربي شرق أوسط افريقي دولي الاقتصاد تكنولوجيا معلوماتية علوم صحة ثقافة رياضة فرنسية
Algerian Reporters:« La majorité des militants FLN étaient présents aux marches de vendredi »

« La majorité des militants FLN étaient présents aux marches de vendredi »

«

Comment qualifiez-vous la situation actuelle du FLN ?

Nouredine Djaffer, ancien sénateur et mouhafed : Aucune structure n’est légitime : de la base au sommet, tout est transitoire. Même la direction, elle n’a jamais été plébiscitée par un congrès. C’est une direction qui s’est retrouvée par un coup de force ou un coup de magie à la tête du FLN.

Nous avons à faire à une direction illégitime ?

C’est un déni de droit puisque les textes du parti ont été bafoués

Mais la direction du parti dit que Mouad Bouchareb a été désigné par le président de la République…

Les textes du parti sont très clairs. C’est le comité central qui élit son secrétaire général. Il n’a jamais été question de la désignation d’un secrétaire général par le président de la République.

Un congrès extraordinaire est annoncé pour la fin avril-début mai. Qu’en pensez-vous ?

Pour pouvoir réunir le congrès, il faut commencer par être légitime. Une direction illégitime n’a aucun droit d’organiser le congrès, sinon on rentre dans l’arbitraire et la forfaiture. Le congrès du parti ne peut être organisé que par une direction légitime. On peut revenir à l’ancien comité central que je remets en cause, on accepte qu’il prépare le congrès à travers une restructuration du parti.

Lors des marches de vendredi, les citoyens scandent « FLN dégage ». Qu’en pensez-vous ?

Dans ces manifestations, la majorité des militants FLN étaient présents. Le problème qui se pose est la direction du parti et non pas les militants de base qui partagent les mêmes idées que le peuple car ils sont issus de lui.

Le FLN a-t-il encore un rôle à jouer ?

Je pense qu’un parti qui a été libérateur et constructeur a encore un rôle à jouer. Mais pas avec des putschs à longueur d’années et pas avec une obéissance totale à l’administration. Il ne peut servir l’État et la Nation qu’en étant autonome dans ses décisions. Je dis que le FLN doit être indépendant et autonome dans ses prises de décisions et loin de toute ingérence. Quand on voit des chefs de Daïra s’occuper arbitrairement et frauduleusement de la collecte des signatures pour les présidentielles, c’est un scandale. On ne peut pas avoir un multipartisme clair sans démocratie. S’ils veulent une démocratie avec des partis caporalisés et aux ordres qu’on nous le dise clairement.

Les chefs de Daira en question collectaient des signatures pour le candidat Bouteflika ?

Oui, bien sûr et j’en suis témoin.

Etes-vous parmi ceux qui appellent à mettre le FLN au musée ?

Oui. Avec ce qui se passe et les comités de sous-traitants, les comités de soutiens, parti caporalisé aux ordres d’un exécutif, je suis pour que ce symbole soit préservé et qu’il aille au musée tout en étant propre. Parce qu’ils veulent le souiller. Ce que n’a pas pu faire le colonialisme, ils sont en train de le faire eux-mêmes. Ils sont en train de le pourrir de l’intérieur au point où il est rejeté par tout le peuple.

Lire depuis la source

الاشتراك في الخدمة البريدية اليومية

اخر الاخبار في بريدك الالكتروني كل يوم

إقرأ أيضا