الرئيسية جزائر مجتمع مغاربي شرق أوسط افريقي دولي الاقتصاد تكنولوجيا معلوماتية علوم صحة ثقافة رياضة فرنسية
30e vendredi : revivez les principaux événementsAlgerian Reporters:30e vendredi : revivez les principaux événements

30e vendredi : revivez les principaux événements

30e

22h50. Fin de ce direct.

21h50. L’association RAJ annonce qu’elle est toujours sans nouvelles de son militant Wafi Tigrine, interpellé ce vendredi matin par la police près de la Grande poste à Alger.

>> Lire sur TSA : Le hirak revient en force : ce qu’il faut retenir du 30e vendredi

>> Lire sur TSA : Présidentielle : les Sénateurs votent à l’unanimité les nouveaux textes

>> Lire sur TSA : Karim Tabbou : sept partis et la LADDH dénoncent une « arrestation arbitraire »

>> Lire sur TSA : Arrestation de Tabbou : la commission des droits de l’Homme du Parlement européen condamne un « acte arbitraire »

>> Lire sur TSA : Me Ksentini : « La détention provisoire de Tabbou est exagérée, le général Toufik a perdu 14,5 kilos »

>> Lire sur TSA : 30e vendredi : l’ombre de Karim Tabbou

17h48. Alger, 30e vendredi : les manifestants ont scandé « makanch intikhabat maa el issabat » (pas d’élections avec les bandes)

17h44. Sidi Bel Abbès : des milliers de personnes ont participé à la manifestation du 30e vendredi. « Libérer Karim Tabou, libérez les détenus d’opinion », ont scandé des manifestants.

17h42. Alger : les manifestants se dispersent dans le calme, les rues se vident progressivement.

17h11. Aïn Témouchent : « Libérez les détenus d’opinion », ont notamment réclamé les centaines de manifestants qui ont sillonné le centre-ville.

17h10. Mostaganem : fin, dans le calme, de la 30e marche. Aucun incident n’a été signalé.

17h07. Mascara : ce 30e vendredi a été marqué par une mobilisation intacte dans les rues. « Pas d’élections avec la bande », a clamé la foule qui a aussi vivement appelé à « la démission du gouvernement, des deux chambres du Parlement et de tous les résidus du système qui a ruiné le pays.

16h49. Chlef : plus d’un millier de personnes ont défilé dans les rues du centre-ville pour réitérer leurs revendications pour un changement profond de système politique. « Non aux élections de la fraude », « Karim Younes et son Panel ne sont ni crédibles ni représentatifs », a longuement clamé la foule.

16h28. Bouira : les manifestants commencent à se disperser après une mobilisation importante.

16h25. Mostaganem : les manifestants scandent : « Manvotich ala el issaba » (Je ne voterai pas pour la bande).


16h23. Mostaganem : importante mobilisation constatée ce vendredi en ville depuis la fin de l’été. Les manifestants disent non aux  élections en présence des anciens symboles du système et revendiquent un changement radical dans le pays. (Source www.mostaganem-aujourdhui.com)


Alger, 30e vendredi : Me Bouchachi s’exprime sur l’incarcération de Tabbou


16h10. Oran : il y a autant de monde dans les rues aujourd’hui que lors du vendredi passé et bien plus important que lors de la période estivale. La majorité des slogans insistent sur le rejet des élections que compte organiser le pouvoir dans des conditions qui ne garantissent pas l’équité. Le panel de Karim Younes est vivement critiqué par les manifestants. Le slogan « Djazaïr hora démocratia est aussi souvent clamé par les manifestants. « Libérez les détenus d’opinion », ont longuement et fortement scandé les manifestants ce vendredi.

16h09. Alger : la place de la Grande Poste et la rue Abdelkrim Khettabi noires de monde. La mobilisation populaire est beaucoup plus importante que vendredi dernier.


16h01. Tsunami populaire à Bejaia.


15h55. Alger : l’hélicoptère vole bas aujourd’hui.


15h54. Constantine : des manifestants scandent « FLN, RND dégage, dégage ».

15h53. Constantine : un manifestant apporte son soutien à Bouregaa et Tabbou.

[ Photo : TSA ]


15h51. Mostaganem: La mobilisation est intacte. Des milliers de personnes ont investi la rue lors de ce 30ème vendredi consécutif pour réitérer leur rejet du « coup de force du régime qui « compte organiser un simulacre d’élection refusée d’avance par le peuple ». « Non aux éléctions organisées par la bande », ont longuement crié les manifestants. (source, www.mostaganem-aujourdhui.com)

15h39. Tizi Ouzou : les manifestants organisent leur traditionnel rassemblement à la trémie de la ville.


15h21. Constantine : des manifestants apportent leur soutien à Karim Tabbou.


15h10. Des manifestations populaires pacifiques se déroulent actuellement dans plusieurs villes du pays : Alger, Oran, Mostaganem, Jijel, El Tarf, Constantine, Bejaia, Tizi Ouzou, Bouira, El Tarf, Biskra… Les manifestants réclament un changement radical du système.

15h08. Oran : il y a une forte mobilisation ce vendredi. Des milliers de manifestants battent le pavé actuellement. La procession humaine s’est ébranlée de la place du 1er-Novembre en direction du siège de la wilaya en passant par le Boulevard Emir Abdelkader et la rue Larbi Ben M’hidi. « Pour un Etat civil et démocratique », scande la foule en chantant.

15h07. Alger : les manifestants apportent leur soutien à Karim Tabbou.


15h04. Alger : les rues du centre-ville noires de monde.


14h57. Bejaia : imposante marche pour le 30e vendredi.


14h52. Jijel : une marche se déroule actuellement dans les rues de la ville. Les manifestants réclament un changement radical du régime.

14h45. Biskra : début de la manifestation du 30e vendredi.


14h44. Constantine : les manifestants dénoncent la hogra.


14h36. Mostaganem : la manifestation du 30e vendredi a commencé.


14h28. Plusieurs personnalités manifestent à Alger : Mohcine Belabbas, Mustapha Bouchachi, Samir Benlarbi.


14h27. Début de la manifestation du 30e vendredi.

14h26. Constantine : les manifestants commencent à se rassembler devant le centre culturel Al Khalifa.

[ Photo : TSA ]


13h36. Tizi Ouzou : les manifestants insistent sur leur pacifisme.


13h33. Alger : le nombre de manifestants est plus important que vendredi dernier à la même heure.

13h18. A Bouira, des milliers de manifestants affluent en masse au chef-lieu de wilaya pour la marche du 30e vendredi.

12h28. Les policiers antiémeute déployés rue Didouche Mourad à Alger.


12h05. Alger : des manifestants apportent leur soutien à Tabbou.

12h07. Alger : plusieurs arrestations opérées par la police.



11h25. Comme chaque vendredi, les accès à Alger sont filtrés, voire bloqués. La page Info Trafic Algérie signale une circulation difficile sur plusieurs endroits.


11h18. Atmane Mazouz, député RCD, annonce plusieurs arrestations de militants du parti, dont un député. « A l’instant, de nombreux militants du RCD arrêtés devant le siège. Le secrétaire national et député, Moh Arezki Hamdous, en fait partie », écrit-il sur sa page Facebook.

11h15. Les premiers manifestants sont déjà à Alger-centre. Plusieurs arrestations sont signalées parmi les manifestants, sans raison apparente.

Les Algériens s’apprêtent à descendre dans la rue pour le 30e vendredi consécutif depuis le début du mouvement populaire le 22 février dernier.

Les manifestations prévues ce vendredi interviennent dans un contexte marqué par une accélération des préparatifs en vue de la prochaine élection présidentielle que les autorités comptent organiser vers le 15 décembre prochain.

Hier jeudi, les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN), toujours dominée par le FLN et le RND, ont adopté à la majorité, les deux projets de lois organiques relatifs à l’Autorité nationale indépendantes en charge des élections et au régime électoral.

Sauf grosse surprise, le corps électoral devrait être convoqué au début de la semaine prochaine, probablement dès ce dimanche 15 septembre, conformément à la « suggestion » du chef d’état-major de l’armée.

Lire depuis la source

الاشتراك في الخدمة البريدية اليومية

اخر الاخبار في بريدك الالكتروني كل يوم

إقرأ أيضا